Comment trouver des appâts naturels pour la pêche en eau douce ?

appâts naturel peche eau douce
Loisirs

Si vous souhaitez vous adonner à la pêche en eau douce, il est important de savoir comment vous pouvez mettre la main sur les meilleurs appâts. Généralement, l’idéal est d’ailleurs qu’ils soient naturels. Toutefois, bien qu’étant importante, force est de constater que cette quête n’est pas toujours maitrisée par certaines personnes. Faites-vous aussi partie de ceux qui ne savent pas comment vous pouvez les trouver ? Si oui, ceci devrait vous plaire puisque nous nous sommes intéressés de près à la question.

Les vers d’eau douce ou les asticots

Les vers d’eau douce sont très fréquents et on les trouve au niveau des terres qui regorgent d’eau. Ceux dont on se sert le plus souvent sont les vers de jardin, les lombrics communs et les vers rouges. Leur usage peut se faire aussi bien lorsqu’ils sont découpés que seuls ou lorsqu’il en existe une multitude.

Quant aux asticots, ils sont bien adaptés à des poissons tels que la truite ou le crapet. La fixation de ces types d’appâts peut se faire sur l’hameçon l’un après l’autre. Pour cela, insérez l’hameçon en le glissant à l’intérieur de l’asticot.

A considérer : https://www.federationpeche.fr/

Les sangsues

Les sangsues sont résistantes et elles mesurent jusqu’à 5 cm. Vous les verrez dans les marécages, les cours d’eau les plus paisibles ainsi que les lacs. Elles vivent plus précisément au fond des rivières ou en dessous des cailloux. Elles sont très appréciées de la quasi-totalité des poissons d’eau douce. Elles sont particulièrement prisées pour servir à appâter le doré jaune.

Très souvent, la période estivale est considérée comme étant la meilleure pour partir à la pêche en utilisant des sangsues. Cela est dû au fait que c’est précisément en ce moment-là que leur population diminue de façon considérable. Pour vous en servir, elles doivent trainer sur une dandinette qui flotte.

Les ménés

Les ménés sont consommées par un grand nombre d’espèces de poissons vivants en eau douce. Pour mettre la main sur eux, il vous faudra vous rendre dans les lacs, les lagunes et les cours d’eau. Les plus populaires et les plus solides sont sans nul doute le carassin et le méné vert.

Pour les maintenir en vie, on a l’habitude de se servir de seaux qui flottent et qui sont dotés de cloisons faites à partir de grillage. Il n’est également pas rare que ces seaux soient troués pour faciliter la circulation de l’eau.

A regarder aussi : TOP 3 des conseils pour bien utiliser un appareil photo compact

Les insectes et les écrevisses

Les insectes sont eux aussi très prisés en tant qu’appâts naturels pour la pêche en eau douce. Ceux qui ont un corps dur se placent sur l’hameçon à partir du collier ou de la queue. En ce qui concerne la fixation des sauterelles et des criquets, vous pouvez passer par la carapace ou le collier. Quant aux insectes dotés des corps les plus tendres, leur enfilement peut se faire sur l’hameçon.

Les écrevisses ont une longue espérance de vie lorsqu’elles sont dans un milieu mouillé et où règne la fraicheur. Le moment le mieux indiqué pour en faire usage est celui où leur carapace est tendre. Toutefois, vous devez savoir que vous ne pouvez pas vous servir de ces crustacés lorsqu’ils sont vivants.

Pour plus d’infos