Comment choisir son bardage ?

Maison

Selon votre choix, votre bâtiment s’affirme contemporain, rustique ou traditionnel. Au-delà de l’aspect extérieur du bardage qui gouverne votre choix, vous devez vous intéresser à l’aspect économique (évaluer le coût au m² du matériau, des supports de montage et de la main d’œuvre), à l’aspect technique (la durabilité) et l’aspect performance que vous attendez de votre revêtement. Ces performances dépendront en grande partie de la facilité de réparation, de la facilité d’entretien, de l’étanchéité, de la tenue aux chocs et de la résistance thermique de votre revêtement qu’il soit posé sur liteaux ou chevrons, verticalement ou horizontalement.

Les différents modèles de bardages

Il existe plusieurs types de bardage à savoir : le bardage à clins, le bardage composite, le bardage naturel, le bardage panneaux, le bardage avec saturateurs. Ils sont regroupés sous deux grandes catégories de bardages extérieurs, le bardage en lames et le bardage en panneaux.

Le bardage en bois dit à clins

Le bardage dit à clins imite la texture du bois avec une finition sans reproches. Il se compose de lames, qui se fixent sur l’ossature de la construction. L’orientation de la pose qu’elle soit verticale ou horizontale est laissée à votre appréciation, selon votre préférence esthétique et en fonction des conditions climatiques. La pose de bardage à clins se fait de différentes manières, soit en claire-voie ou en couvre-joints ou en languette et rainure.

Le bardage composite

Le bardage dit composite est un matériel écologique de bonne qualité sans inconvénient lié à son entretien. Il est résistant aux intempéries, aux UV et garanties par une finition de qualité. Toutefois, un entretien régulier est conseillé, mais se limite à un simple nettoyage à l’eau savonneuse. À base de bois, sa composante varie entre du verre au sable et de la fibre cellulose aux polymères.

A consulter : www.calculeo.fr/Eco-travaux/Ravalement-de-facade/Le-bardage-en-pvc

Le bardage naturel

Le bardage naturel se décline en de nombreuses essences (Chêne, Châtaignier, Iroko, Sapin, etc.) et teintes. Il se grise ou noircit avec le temps et de façon non homogène selon l’exposition.

Le bardage panneau

Le bardage panneau seul ou combiné à d’autres matériaux avec lesquels il se marie harmonieusement est conseillé pour les grandes surfaces de façade. Sa pose est particulière.

Le bardage avec saturateurs

Le saturateur est une solution de protection appliquée au bardage pour éviter qu’il grisaille.

Entretien du bardage

Soumis aux intempéries toute l’année, il est essentiel de bien entretenir le bardage pour préserver sa beauté. Comme solutions pour protéger nous avons par exemple la lasure, le vernis, le jet d’eau ou encore le saturateur.

La lasure

La lasure protège le bardage contre l’humidité et les UV, tout en le rendant imperméable. L’application se fait à l’aide d’un pinceau, d’un rouleau sur un support dépoussiéré, sans ponçage préalable. Pour conserver cet aspect, il faudra mettre deux à quatre couches de lasure. Elle offre un large choix de teintes avec une finition satinée ou brillante.

A regarder aussi : Où faire son achat d’une cloueuse ?

Vernis

Le vernis protège le bardage tout en conservant sa couleur. Pour éviter que le vernis ne s’écaille face aux intempéries, faites un ponçage au préalable.

Jet d’eau

Le nettoyage au jet d’eau à haute pression est efficace pour dépoussiérer le bardage en surface sans l’endommager.

Saturateur

Le saturateur est une résine liquide qui pénètre au cœur du bardage permettant d’accentuer la couleur de ce dernier. Elle s’applique facilement au pinceau, au rouleau, au pulvérisateur en applications d’une à deux couches. Facile d’entretien, elle conserve l’aspect naturel du matériel.

https://ca-va-barder.info/